Ma lettre aux Hommes du Futur

Une expérience de Pensée avec nos lointains descendants...

et avec le Voyage dans le Temps ...

Déjà passionné par la science-fiction et les voyages dans le Temps, j'eus l'idée un peu folle, mais sommes toutes originale, de transmettre une lettre à destination ... des hommes du Futur.

Cette lettre ne serait pas un simple et banal témoignage d'un jeune homme du 20ème siècle destiné à ses lointains descendants mais un véritable "rendez-vous" adressé aux scientifiques du Futur qui auraient le pouvoir de voyager dans le Temps et venir me rejoindre là, chez moi, dans mon propre Présent, en 1977.

J'entrepris donc d'écrire consciencieusement ce message, le plus important de ma vie d'adolescent.

Un message destiné à des Hommes qui n'existaient pas encore, mais seulement dans mon imaginaire, dans l'espoir qu'un jour très lointain, ceux-ci découvriraient mon message, le liraient et - à condition qu'ils en soient capables techniquement et qu'ils y accordent un intérêt non nul - se lanceraient dans un voyage vers leur Passé, vers une époque révolue et archivée de leur mémoire, mais qui constituait mon propre Présent, mon quotidien du 20ème siècle....

A l'instar de l'expérience proposée bien plus tard, dans les années 1990 dans le site du Chronodrome (expérience consultable sur Internet - effectuée durant plusieurs années de suite puis stoppée), mon expérience de "pensée" imaginée quelques années auparavant invitait déjà les voyageurs du Futur à ce rendez-vous magistral et improbable. En revanche, mon idée, elle excluait toute attente de plusieurs jours, plusieurs mois ou plusieurs années pour partager ce rendez-vous, comme l'expérience du Chronodrome le proposait.

Mes voyageurs eux, étaient invités la "veille" du jour où je concevais l'expérience elle-même.

Ainsi, la démonstration sur la "faisabilité ou non du voyage temporel" était, de fait, "immédiate".

En effet, comme je n'eus aucun souvenir d'une visite "physique" d'homme du futur la veille au soir, cela signifiait indubitablement : soit que mon message n'avait jamais abouti, soit que les Hommes du Futur n'auront trouvé aucun intérêt à ma proposition de rendez-vous, soit que le voyage à travers le Temps sera possible mais ne sera pas "physique" mais mental ou psychique (aucun signe ne m'est apparu cependant), soit enfin que jamais aucun voyage temporel sous n'importe quelle forme ne sera possible..!

Quelques années après cette "expérience de pensée" quelque peu décevante par son implacable immédiateté, une autre idée me vint à l'esprit...

Et si je me trompais ?

Et si, en réalité, le cours des événements avait été tout autre mais que ma mémoire n'en ait gardé aucune trace ?...

Supposons que la visite des hommes du Futur ait bien eu lieu en cette année de mes 16 ans, mais qu'elle fut "effacée" de mon histoire (savoir comment), ce qui expliquerait le fait que je ne n'en ai aucun souvenir ...

Imaginons le scénario suivant : des voyageurs du Futur trouvent mon message et décident de venir me rendre visite, et le rendez-vous inter-temporel a donc lieu.

Au cours de cet "extraordinaire" échange entre moi, jeune homme de 16 ans, et mes interlocuteurs Futuristes, j'apprends un certain nombre d'informations dont certaines n'auraient pas dû être divulguées "avant l'heure" car celles-ci pourraient avoir des conséquences imprévisibles dans le Temps....

Il ne reste donc qu'une seule solution à mes Voyageurs qui ne veulent pas compromettre le déroulement "normal" du Futur : effacer l'évènement, faire disparaitre toutes traces de leur entrevue dans le cours de l'Histoire et de mon histoire.

Comment procèdent-ils ?

J'imagine la solution la plus logique : annuler leur voyage intertemporel vers mon Présent. Pour ce faire, ils sont donc amenés à modifier leur propre passé, ce voyage existant déjà dans la trame temporelle !

Une fois le voyage annulé, le rendez-vous dans mon Présent n'aura donc plus lieu ...

En conséquence, mon passé étant modifié, mon présent l'est également.... Ma mémoire "présente" rend alors son verdict : il n'y a effectivement eu aucun rendez-vous avec des hommes du Futur lorsque j'avais 16 ans !! Il s'agit donc d'une seconde version de la Réalité, un rewrite de la première version au cours de laquelle le rendez-vous avait bien eu lieu !!

Résultat amusant de ce qui précède : l'évènement ayant été "dé-gravé" non seulement de ma propre histoire mémorielle mais également de celle des hommes du futur, QUI, à part les voyageurs eux-mêmes, se souviendra finalement de ce voyage intertemporel vers le passé de mon adolescence ?

En considérant le Temps (ou l'espace-temps) dans sa "globalité", cet évènement aura disparu totalement de la mémoire collective car in fine c'est sa seconde version qui fait foi et dans laquelle "le voyage intertemporel n'a jamais eu lieu" !

Si l'on considère à présent le Temps comme un flux qui s'écoule du Passé vers le Futur, la voyage des hommes du Futur vers mon présent d'adolescent a eu lieu une première fois, ...puis n'a pas eu lieu.

Dans mon Présent, cet événement est dans sa "seconde version" (puisque je ne me souviens d'aucune visite) mais il est encore dans sa première version vis-à-vis des hommes du Futur, qui n'existent pas encore et qui n'ont donc pris ...aucune décision - pour le moment !

Pour faire une courte parenthèse, tout cela est un peu compliqué car si nous admettons la possibilité du Voyage dans le Temps, nous ne savons toujours pas comment nous représenter le Temps lui-même ?

Est-ce un "flux" dans lequel se déroulent les événements ?

Est-ce une composante de l"Espace-temps", dans lequel Passé, Présent et Futur formeraient un continuum au sein duquel les événements seraient des "points" dont les coordonnées évolueraient ?

Ou bien s'agit-il d'autre chose ?

Nous sommes là confrontés à un problème ardu, à la fois scientifique et philosophique : qu'est-ce que le Temps ?

Ce problème ne sera malheureusement résolu ni aujourd'hui ni, je pense, avant fort longtemps...

Fin de la parenthèse.

Revenons à nos voyageurs du Futur, dont le voyage a été - en "seconde version" - annulé !

L'assertion écrite plus haut : "personne ne garderait le souvenir de leur voyage vers le passé" est fausse en réalité.

La décision d'annulation de ce voyage nécessite une modification de leur propre passé.

Mais de quelle manière ?

S'il s'agit d'une action de déprogrammation « automatique » du voyage intertemporel, sans la nécessité d'une action physique humaine, alors personne n'aura connaissance de cet acte d'annulation et de ses motivations. Personne n'aura donc souvenir d'un projet de voyage vers le Passé.

Par contre, si l'annulation des traces du voyage vers le passé nécessite une action d'un intervenant humain, alors ce dernier aura forcément le souvenir de cette décision d'annulation du voyage temporel.

Que retenir de tout cela ? Le rendez-vous dans le Passé a-t-il finalement eu lieu ?

Comment avoir la preuve tangible de l'existence d'un évènement dont je serais le principal (et unique) témoin mais qui, par un tour de passe-passe temporel (indémontrable pour moi) s'avèrerait en fin de compte...inexistant ?

Quelle différence y aurait-t-il entre une réalité en une seule version, sans le rendez-vous en question, et une réalité en 2 versions, une première version avec le rendez-vous ayant eu lieu, puis une seconde version avec ce rendez-vous effacé de la trame temporelle ?

Se pourrait-il que la seconde version de cette Réalité - voyage et rendez-vous effacés - conserve malgré tout une « petite trace » de la première version, comme si le "rewrite" permettrait tout de même à des curieux de découvrir sous le manteau de cette seconde réalité les traces cachées de la réalité première, sous-jacente à celle que je vis actuellement ?

Une réalité qui serait ainsi antérieure à la nôtre d'un point de vue "événementiel " (version 1 puis 2 comme nous l'avons vu) mais également parallèle à la nôtre du point de vue "chronologique", tel un script en filigrane de notre propre trame temporelle ?

©Philippe LECLERC. 1977-2020